Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié depuis Overblog

Publié le par L'ALCOOL EN PARLER

Si vous vivez avec une personne dépendante, d'alcool, drogue ou tout autre dépendance, comme du travail, si vous êtes toujours prêt à voler au secours de l'autre, au détriment de votre propre épanouissement, si vous vous sentez responsable de tous et de tout, vous êtes codépendant.

Ce livre apprend à se libérer et à s'épanouir pour mieux prendre en charge les autres. Il explique comment vous pourrez vivre pleinement et entièrement votre vie.

Le titre

VAINCRE LA CODEPENDANCE de Melody Beattie

( ne plus assumer les problèmes des autres )

Pocket Evolution

Extrait

Il arrive que le comportement codépendant soit inextricablement lié au fait d'être bonne épouse, bonne mère, bon mari, bon frère ou bon chrétien. Actuellement âgée d'une quarantaine d'années, Marlyss est une femme séduisante - quand elle prend soin d'elle-même, cela dit, la plupart du temps elle se consacre à ses cinq enfants et à son mari, alcoolique repenti. Elle a voué sa vie à faire leur bonheur, mais l'échec est là. Dans l'ensemble, elle ressent de la colère et trouve qu'on apprécie pas suffisamment ses efforts; sa famille, elle éprouve de la colère à son égard. Elle fait l'amour avec son mari chaque fois qu'il en exprime le désir, qu'elle en ait envie ou non. Elle dépense une trop grande part du budget familial en jouets et vêtements pour les enfants- ils obtiennent d'elle tout ce qu'ils veulent. Elle leur sert de chauffeur, elle fait la cuisine, nettoie derrière eux, leur prodigue des câlins, mais, de son petit monde elle ne reçoit rien en échange. La plupart du temps ils ne disent même pas merci. La domination qu'exerce sur' elle sa famille et ses besoins lui reste en travers de la gorge. Et souvent elle s'en veut.

" Oui mais, quand je ne fais pas ce qu'on attend de moi, je me sens coupable, déclare-t-elle. Coupable quand je ne correspond pas aux critères que je me suis donnés. à l'idée que je me fais d'une bonne épouse, et d'une bonne mère, coupable quand je ne satisfait pas aux exigences que les autres formulent à mon égard. Je me sens coupable, quoi.

En fait, ajoute-t-elle, je planifie mes journées et je me fixe des priorités en fonction de ma culpabilité".

Le fait de se consacrer perpétuellement aux autres, de mal vivre et de ne rien attendre en retour signifie-t-il que Marlyss est une bonne épouse et bonne mère? Ou bien Est-ce que Marlyss est codépendante?

Commenter cet article