Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alcool et grossesse un cocktail dangereux

Publié le par ALCOOL ASSISTANCE

On se doute que l'alcool et grossesse ne font pas bon ménage. Mais on sous-estime généralement le danger, notamment en ce qui concerne les faibles doses.

Attention aux doses faibles

Le syndrome d'alcoolisation fœtal est connu en France depuis le fin des années 60. Mais depuis plus de dix ans, les médecins se sont aperçus que des consommation dites modérées provoquaient aussi des désordre chez les bébés.

Le problème concerne donc pas seulement les femmes alcooliques.

Cela peut-être vous, moi, une femme qui a juste bu quelques verres ou pris une "cuite " au cours de sa grossesse.

Boire beaucoup en peu de temps ( cinq verres et plus ) est particulièrement dangereux. De manière générale aucune quantité, même minime, n'est absolument pas sans danger pour le fœtus. Il est donc préconisé de ne pas consommer d'alcool pendant neuf mois pour éviter tout risque.

Dans les cas plus légers, aucun signe extérieur ne vient alerter l'obstétricien. Pas de malformation, pas de retard de croissance. Et ce n'est souvent que des années après la naissance, au moment des premiers apprentissages complexes, qu'on découvre les difficultés de l'enfant.

On retrouve ici les mêmes types de troubles cognitifs que chez les formes graves : ces enfants ont souvent du mal retenir ce qu'ils apprennent. Ils se concentrent difficilement, s'adaptent plus mal que d'autres à des situations nouvelles, gèrent mal la frustration, sont souvent très remuant, parfois violents.

Tout ceci les met en difficulté à l'école et dans société. On accuse souvent à tort, l'éducation des parents ou le mauvais caractère des enfants alors que le responsable est, ici, l'alcool qui, des années auparavant, à irrémédiablement lésé le cerveau du fœtus.

Commenter cet article