Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand l'alcoolisme touche la famille

Publié le par ALCOOL ASSISTANCE

L'alcoolisme est l'une des dépendances les plus répandues qui touche une personne sur 20 dans notre pays, sans égard au sexe, à l'âge, au statut familial, social ou professionnel.

Beaucoup de progrès ont été faits dans le domaine de l'alcoologie depuis ces 30 dernières années et même si la notion de " maladie " permet d'en parler plus facilement, il s'agit toujours d'une " maladie cachée " dont un grand nombre de familles souffre en silence et qui affecte énormément les parents, les conjoints mais aussi les enfants qui doivent composer avec la dépendance d'un être cher.

La vie d'un alcoolique est souvent en dents de scie, imprévisible, avec des haut et des bas.

Cependant, le fait pour chacun de reconnaitre le problème, de demander de l'aide auprès d'un professionnel, d'une assistante sociale, d'un bénévole associatif, permet de prendre les moyens de gérer la situation de façon appropriée et contribuer à réduire la turbulence émotionnelle crée par la dépendance du parent.

Il n'est pas toujours facile de savoir si un être proche consomme ou non de façon abusive, car ce dernier éprouve de la honte à cet égard et tente de camoufler ses habitudes de consommation et les membres de la& famille son souvent dans le doute.

Que vous soyez parent ou enfant et que vous pensez qu'un membre de votre famille pourrait souffrir d'une dépendance à l'alcool, alors posez-vous les questions suivantes :

* Se tient-il de préférence avec des personnes dont la consommation est abusive?

*Essaie-t-il de camoufler le fait qu'il consomme de l'alcool?

*Eprouve-t 'il des difficultés à en parler ?

*Evite-il les situations où l'alcool n'est pas disponible?

*Tente-t-il de cacher ou de minimiser ou de justifier son problème de consommation?

*Souffre-t-il de pertes de mémoire lorsqu'il boit ou après avoir bu?

*a-t-il tendance à négliger son apparence ou son hygiène de vie?

* Sa consommation entraine t-elle de l'appréhension ou des tensions dans votre vie de famille?

Si vous avez répondu oui à l'une de ces questions au moins, il serait bon de consulter un conseiller, un professionnel de santé, un bénévole associatif afin de pouvoir en parler librement, obtenir de l'aide, parler des différentes stratégies de votre adaptation à cette situation et apprendre à mieux composer avec cette situation.

En effet les partenaires, les parents, les conjoints et enfants peuvent être affectés par ce problème c'est ce que l'on appelle la " codépendance "

Commenter cet article