Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Déni

Publié le par ALCOOL ASSISTANCE

Le déni c'est le refus de voir une certaine réalité, évidente pour l'entourage, mais considérée comme inacceptable ou insupportable par le malade alcoolique.

Il n'est en effet, pas facile de reconnaître son impuissance à contrôler sa consommation et d'accepter le fait d'être devenu esclave de l'alcool et d'être qualifié " d'alcoolique "

Souvent la honte et la culpabilité qui résultent des conséquences de la boisson renforcent ce moyen de défense des personnes dépendantes.

C'est le déni du problème, le déni des liens entre les conséquences de la boisson elle-même, ou le déni de la gravité du problème de boisson. Alors le malade banalise, rationalise, s'isole, ou projette sur d'autres. Il en est aussi de même lorsque la personne dépendante consulte son médecin. Elle ne le fera que très rarement pour son problème de boisson, mais plus souvent pour des raisons physiologiques ( je digère mal docteur ).

physiologiques ( je suis déprimé docteur ), ( familiales ( mon mari me fait sans cesse des reproches, je suis harcelée, docteur ), ( je suis épuisée par mon travail, docteur, je voudrais un certificat pour quelques jours ).

Un autre déni consiste à nier l'existence de solutions au problème, par exemple : ( j'ai déjà fait une cure, ça ne sert à rien " ou " qu'Est-ce que vous voulez que j'y fasse !).

Le déni c'est aussi l'expression de l'angoisse générée par la perspective des changements, souvent profonds, auxquels la personne dépendante devra immanquablement procéder.

En effet arrêter de boire, à vie, c'est briser un équilibre, un mode de vie auquel on s'est habitué socialement, psychologiquement et physiquement, souvent depuis de nombreuses années. C'est une remise en question fondamentale de soi, de ses habitudes, de ses relations avec l'entourage et avec la société de façon générale.

* je bois comme tout le monde banalisation

* jamais le matin ou, seulement le week-end banalisation

* Je m'arrête quand je veux banalisation

*je ne bois pas d'alcool fort, seulement de la bière banalisation

* personne ne me comprend Isolement

* C'est à cause de ma femme, de mon boulot projection

* Ma femme exagère beaucoup banalisation

* j'ai perdu mon permis pour excès de vitesse,

pas pour l'alcool banalisation

Commenter cet article